Des alternatives à l'alternance

L’alternance est une ouverture vers le monde professionnel. Mais tous les jeunes ne sont pas prêts à se lancer dans le monde du travail, ni à suivre un rythme soutenu entre formation et travail… Des réponses adaptées existent, pour acquérir de l’expérience professionnelle tout en conservant un cadre d’accompagnement rassurant.

cuisinier pâtes farine

Découvrir l'entreprise au collège : la 3ème prépa-métiers

C'est quoi ? La 3ème prépa-métiers permet aux élèves, en plus de l'enseignement classique, de bénéficier de 5h par semaine de découverte professionnelle (découverte de métiers, de formations, stages...).

Pour qui ? La 3ème prépa-métiers concerne les élèves souhaitant s'orienter vers l'apprentissage et souhaitant construire leur projet d'orientation.

Comment ? La demande doit être faite en milieu de 4ème, au chef d'établissement scolaire. C'est ensuite une commission au niveau de l'académie qui valide ou non la candidature.

Valider son projet : la prépa-apprentissage

La prepa-apprentissage s'adresse à tous les jeunes de 15 à 29 ans, quelque soit la situation (scolaire, demandeur d'emploi,...). L'objectif est d'expérimenter avant de s'engager concrètement dans un contrat d'apprentissage : découvrir des métiers et des entreprises, travailler sur son projet professionnel, bénéficier de remises à niveau, tester des gestes professionnels, et comprendre ce qu'est l'apprentissage. 

Vos contacts : les Centre de formation d'apprentis (CFA) et autres organismes de formation, ou directement sur la cartographie des prepa-apprentissage

Le compagnonnage

Dès l’âge de 15 ans et aussi post bac, les Compagnons proposent des formations à des métiers traditionnels, du CAP à la licence pro. La sélection est sévère et exige une forte motivation. Etre compagnon, c’est s’engager dans l’apprentissage d’un métier et de la vie en communauté, le voyage (« le tour de France ») en fait partie.

Les écoles de production

Les écoles de production permettent à des jeunes, à qui le système de formation initial ne convient plus, d’entrer dans une formation professionnelle sans pour autant se trouver confronter aux difficultés des formations en alternance.

Moitié école, moitié entreprise : les écoles d’entreprises!

Les écoles d'entreprises proposent des formations techniques adaptées à leur secteur d'activité et à leurs besoins. La formation débouche sur un diplôme (du CAP au diplôme d’ingénieur) ou sur une qualification reconnue par la branche professionnelle.

Chaque école est autonome quant à son fonctionnement, sa pédagogie et son coût. La formation se déroule soit à plein temps, soit dans le cadre d'un contrat en alternance (apprentissage ou professionnalisation).

Un parcours spécialisé : le Pacte

Le parcours d'accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d'État (PACTE) est un contrat de formation en alternance qui s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans dont le niveau d’études est inférieur au bac. Il permet d’accéder à des emplois de catégorie C au bout de deux ans au maximum, sans avoir à passer de concours ! En savoir +

Une alternative à la scolarité : les Écoles de la deuxième chance

Les Écoles de la deuxième chance (E2C) s'adressent aux jeunes de 18 à 25 ans sortis du système sans qualification et volontaires pour reprendre des études en alternance.

La formation dure entre 9 et 12 mois, en internat. Les dispositifs pédagogiques sont flexibles et individualisés.Objectif : privilégier la maîtrise des savoirs de base (lire, écrire, compter, notions d'une langue étrangère, pratique de l'informatique), tout en faisant découvrir aux jeunes le monde de l'entreprise à travers des stages.Vous êtes rémunéré comme stagiaire de la formation professionnelle. Plus de 60 % des stagiaires trouvent dès la sortie de l'école un emploi ou une formation qualifiante. 

Faciliter l’insertion professionnelle : la POE I, mais encore ?

La préparation opérationnelle à l’emploi individuelle permet d'acquérir des compétences pour occuper ensuite un emploi en CDI, en CDD d'au moins 12 mois, en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation à durée indéterminée.

Les entreprises d'intérim peuvent aussi conclure des contrats d'apprentissage. La formation a lieu en CFA et les missions en entreprise ont une durée de 6 mois minimum. Certains contrats spécifiques permettent aux intérimaires de compléter une expériences par une formation.

Mis à jour le 13/05/2022
Cet article vous a-t-il été utile ?